• Je reviens vous parler aménagement de classe et plus généralement d'écoles, pratiques et courants pédagogiques...

    J'ai cette année eu la chance de croiser la route d'une personne formidable que je tiens à vous présenter! 

    Une belle rencontre et un projet formidable

    Louise est une jeune architecte pleine d'énergie qui, à peine son diplôme en poche, a pris la décision de sillonner le pays à la recherche de classes et d'écoles aux pratiques différentes, extraordinaires, innovantes afin de venir à la rencontre des enfants qui évoluent dans ces écoles ou ces classes ainsi que des enseignants qui les font vivre au quotidien.

    Une idée qui a germé après sa rencontre avec un enfant trisomique dont elle s'est occupée et qui l'a poussée à se renseigner sur les neurosciences, les pédagogies alternatives et la place du handicap dans notre scolarité.

    Ce fabuleux voyage d'une année environ a pour objectif la réalisation d'un documentaire à destination des enseignants désireux de repenser leurs espaces de travail pour encore mieux s'adapter à tous les élèves et ce malgré les contraintes architecturales des bâtiments scolaires.

    Louise cherchait à filmer une classe flexible en région parisienne et j'ai accepté avec plaisir de lui ouvrir ma classe. Elle a un profond respect pour notre métier (sûrement car sa maman était enseignante), elle cherche à découvrir les stratégies enseignantes, à les capter, équipée de sa caméra et de son micro, tout en restant d'une discrétion sans égale dans la classe. 

    Elle est venue nous voir le 26 juin, il faisait chaud, l'année touchait à sa fin et, malgré cela, les moments et échanges entre élèves qu'elle a réussi à capturer m'ont moi-même émue...

    Je vous propose de découvrir son site internet : http://projetlesfourmis.weebly.com/ qui est une véritable pépite sur lequel vous trouverez ses vidéos inspirantes: école inclusive, démocratique, open-space, Montessori, pédagogie de projet, classe unique, classe flexible...

     

    Pour les plus courageux d'entre-vous, vous pourrez visionner mon témoignage sur la classe flexible et d'ici peu vous y retrouverez une petite vidéo des élèves en action. 

     

    Je vous souhaite une belle découverte et n'hésitez pas à partager autour de vous si vous aussi vous êtes touchés par le travail de Louise !


    1 commentaire
  • L'année qui vient de s'écouler a marqué un grand tournant dans ma pratique pédagogique

    Ce changement n'est pas arrivé d'un coup, il a été le fruit d'une réflexion longue, de beaucoup de questions et d'essais mais il a été brutal cependant car porté par un BESOIN URGENT de bousculer mes pratiques. 

    Je vais tenter de résumer et d'expliquer ici le cheminement qui fut le mien durant cette aventure. 

    Installez-vous confortablement près de la piscine, prenez un cocktail, cela risque d'être un peu long :D

    Je suis arrivée au CP l'année précédente, après des années en cycle 3 et le côté ritualisé du CP ne me plaisait pas trop, moi qui ai la bougeotte et ne respecte pas toujours mon emploi du temps à la lettre, préférant rebondir sur des instants de vie de classe ou du quotidien pour en tirer des temps d'apprentissages.

    Naturellement, je me suis laissée le temps d'apprivoiser ce niveau, ses compétences attendues et ses spécificités, sans pour autant en avoir fait le tour, mais le fait-on jamais complètement? 

    Cette année était donc mon second CP, avec 26 élèves pour démarrer puis 27 pour finir, dans une école REP. 

    Vers la classe flexible 

    Dès le début de l'année, j'ai mis en place des ateliers de français et de mathématiques une fois par semaine avec la maître + : il s'agissait d'activités de manipulation, de jeux pédagogiques, de rebrassage en autonomie, en groupe, en binôme... Ces temps m'ont permis d'observer les élèves et de les découvrir très investis dans leurs tâches, motivés et capables de se responsabiliser.

    Au mois de décembre, j'ai ressenti de façon claire et évidente que je devais aller encore plus loin et conceptualiser ce principe au quotidien. Je me suis documentée, j'ai également beaucoup discuté avec mon CPC numérique alors en charge du projet Bouge ta classe dans mon département et j'ai atterri sur le concept de la classe flexible, le "flexible seating" comme disent nos amis canadiens. 

    Proposer différentes assises m'est apparu très alléchant, notamment pour mes élèves très agités, dont certains ne tenaient pas en place sur une chaise et finissaient déjà debout ou par terre. Finalement, officialiser ces postures et établir des règles les concernant ne pouvait être que positif.

    La classe flexible est un concept adapté à des temps d'enseignements plus courts, du travail en binôme ou en groupes car certaines assises sont contre-indiquées pour une utilisation constante toute la journée, en raison de l'inconfort musculaire qu'elles peuvent impliquer (les ballons de yoga par exemple, vu le gainage qu'ils exigent au niveau abdominal et dorsal doivent être utilisés durant des temps courts). 

    Les centres d'apprentissage

    Je pense que classe flexible et enseignement frontal ne peuvent pas coexister et même si je travaillais déjà en groupes ou en ilôts, j'ai étendu mes recherches et découvert le principe des centres de mathématiques ou de littératie, largement présentés et explicités par Debbie Diller dans ses ouvrages. 

    Les blogueuses qui se sont lancées avant moi dans cette aventure et qui ont partagé leurs réflexions m'ont également été d'une grande aide, notamment Mais que fait la maitresse , Maitresse Aurel avec laquelle j'ai pas mal échangé au moment de me lancer, ou encore Maitresse Sev.

    Une fois quelques équipements achetés ou récupérés, et mes centres mathématiques et français organisés dans des petites boîtes et pochettes (je remercie au passage les nombreux collègues blogueurs kiss qui partagent des ressources de manipulation, des jeux, des cartes auto-correctives), j'ai démarré en janvier une nouvelle organisation de classe: une moitié d'élèves en travail dirigé avec moi, l'autre moitié en autonomie sur les centres et inversement. 

    Classe flexible, centres d'apprentissage et ceintures de compétences

    J'ai d'abord laissé les élèves se diriger vers les centres de leur choix mais le bruit généré par des centres fréquentés par 3 élèves et plus était trop néfaste pour l'ensemble du groupe classe. Nous avons donc établi que 2 élèves maximum pourraient se rendre au même centre. Restait encore le problème des centres délaissés par tous...

    J'ai donc rapidement organisé moi-même les rotations des élèves aux différents centres mais à 27 élèves, j'ai trouvé cet exercice compliqué, j'imposais les binômes et je n'ai pas été satisfaite par ce fonctionnement car au sein d'un binôme, un élève attendait parfois trop longtemps après l'élève qui était avec lui pour changer de centre. 

    Les ceintures de compétences

    Reprise de réflexion à l'aube des vacances de février... rencontre avec Eric HITIER , qui me parle des ceintures de compétences et du collectif C2Cedu. Je poursuis mes recherches et je découvre le fabuleux travail de Laetitia Vautrin. Je me suis alors lancée dans l'élaboration de mes propres ceintures de compétences, en m'appuyant sur sa trame de plan de travail. Classe flexible, centres d'apprentissage et ceintures de compétencesClasse flexible, centres d'apprentissage et ceintures de compétences

     Je ne publierai pas mes ceintures ici car tous les centres ne sont pas de moi, beaucoup viennent de blogs d'enseignants. Par ailleurs, le choix des activités pour chaque ceinture se fait en fonction des progressions de la classe.

    1/ Les élèves évoluent donc à leur rythme, les binômes ne sont pas imposés, ce qui permet aux enfants d'apprendre à travailler ensemble avec plusieurs camarades différents.

    2/ Les élèves qui se regroupent sur un centre travaillent sur un même niveau mais chacun ayant des aptitudes différentes, l'entraide se met en place de façon efficace. 

    3/ Les élèves ayant déjà validé une ceinture viennent aussi en aide aux élèves qui éprouvent des difficultés pour cette ceinture.

    Ce fonctionnement nous a bien convenu à mes élèves et moi, je le mettrai donc en place à la rentrée.

    Voilà comment j'en suis venue à adopter classe flexible, centres d'apprentissage et ceintures de compétences, j'espère que ceux d'entre-vous qui s'interrogeaient sont éclairés. 

    Si vous avez des questions, n'hésitez pas à me les poser en commentaires, je tenterai d'y répondre. 


    8 commentaires
  • La gestion du bruit est une des préoccupations principales des enseignants, qu'ils soient débutants ou plus expérimentés.

    J'ai moi-même essayé de nombreuses méthodes ou fonctionnements avec plus ou moins de succès selon les années, le niveau de classe et les élèves en face de moi.

    Je vous en propose quelques-unes avec leurs avantages et leurs inconvénients, en espérant qu'elles pourront vous être utiles ou vous inspirer de nouvelles pratiques.

    • le baromètre sonore ou échelle de bruit

    Il s'agit d'un affichage de classe assez facile à fabriquer. Vous trouverez un baromètre sonore chez Lutin bazar.

    La gestion du bruit

    Voici l'échelle du bruit que j'utilise dans ma classe maintenant.

    + + + support visuel       

    - - - nécessité de le bouger manuellement: il ne faut pas oublier de le remettre au vert        

     

    •  les créachuts (directement inspirés des Quiet critters des enseignants américains)La gestion du bruit La gestion du bruit

    Le principe est de déposer une petite créature au coin de la table de chaque élève et de la lui reprendre s'il fait trop de bruit ou bavarde et gêne ses camarades. 

    + + + très mignons, les jeunes enfants aiment beaucoup (CP au CE2)

     - - - ne convient pas en CM, moins facilement exploitables en effectif chargé    

    •  la boîte à voix

    La gestion du bruit

     

    Une boîte à chaussures customisée en boîte à voix, pour attraper toutes les voix des élèves avant les déplacements. Je l'avais mise en place l'année où j'avais 30 CE2. 

    Si cela vous intéresse voici la bulle à imprimer plastifier et découper: bulle boîte à voix 

    + + +  adaptée aux élèves de cycle 1 et 2 car très visuelle et permettant la théâtralisation

     - - - il faut la transporter et c'est encombrant   

    • le maître du silence

    La gestion du bruit

    Depuis le mois de mai, cette responsabilité s'est ajoutée dans ma classe. L'élève qui l'assume demande le silence à ses camarades en levant sa main en l'air. Les autres élèves vont alors l'imiter et envoyer ainsi sans parler le signal aux bavardeurs gênants qu'ils dérangent.

    Cet élève peut également venir au tableau inscrire les lettres du mot STOP une par une, une fois le mot écrit en entier, une sanction s'applique ( 2 min en moins de récréation pour les élèves qui ont continué malgré les avertissements).

    + + +  permet aux élèves de s'auto-gérer, soulage l'enseignant et les rend responsables

     - - - tous les élèves n'ont pas la même tolérance au bruit, il peut y avoir des abus au début

    • Shhht lalilo

    Il s'agit d'un outil en ligne permettant de réguler le bruit de classe. Le principe est simple: l'enseignant sélectionne une durée de temps pendant laquelle il souhaite un volume sonore adapté à l'activité en cours (de très calme à dynamique) ainsi qu'un dessin. Si le volume choisi est respecté, le dessin apparaîtra petit à petit. Si en revanche, les élèves ne respectent pas le volume sonore indiqué, le tracé s'interrompt. Cette application est donc idéale sur TNI ou TBI mais peut aussi être utilisée sur un écran d'ordinateur visible de tous ou projetée à l'aide d'un vidéoprojecteur.

    Cliquez sur l'image pour accéder au site :  La gestion du bruit

     

    + + +  ludique et interactif 

     - - - besoin de matériel informatique

     


    9 commentaires
  • Voici la boîte aux lettres de ma classe.

    La boîte aux lettres

    Pourquoi l'avoir instaurée? 

    Lorsque je suis passée en classe flexible avec 27 loustics, un temps d'adaptation nous a été nécessaire. 

    Des conflits ont éclaté pour des places, l'autonomie de travail en a dérouté certains, le mur du son a été parfois -souvent- été franchi...

    J'avais à cœur de maintenir une cohésion au sein du groupe classe et la coopération des élèves pour m'aider à réguler ces moments de classe compliqués.

    En bonne instit' qui se respecte j'ai donc sorti mon stock de rouleaux de papier toilettes-que-je-garde-parce-qu'on-sait-jamais-ça-peut-servir et les élèves en ont peint un chacun.

    Agrafés ensemble après avoir écrit leur prénom dessus et TADAAAM la poste n'a qu'à bien se tenir!

    Le premier message fut de moi: un encouragement, un compliment, une petite attention... afin de leur rappeler que même si j'étais un dragon durant cette période compliquée, je n'en étais pas moins attentive :) 

    Une fois ce premier message découvert, j'ai explicité la règle d'écriture: 

    encourager, féliciter ou conseiller un camarade avec BIENVEILLANCE 

    Une armée de petits écrivains s'est alors déployée dans la classe, qui voulant encourager son copain, qui conseiller un camarade... 

    La boîte aux lettres

    Et puis... "et si on veut t'écrire à toi maîtresse, on fait comment?" Tiens, celle-là je ne l'avais pas anticipée... 

    Qu'à cela ne tienne, un rouleau-au-cas-où peint plus tard, j'avais moi aussi droit à mes petits messages cool

    La boîte aux lettres

    Petit bilan 

    Ce système aura bien fonctionné, permettant aux élèves de réguler les conflits entre eux, d'identifier des comportements méritant d'être encouragés, valorisés ou au contraire signalés.

    Les élèves sont libres de s'écrire en autonomie et j'ai utilisé quelques plages de production d'écrit également.

    J'espère que ce système et mon fonctionnement pourront vous être utiles :)

     


    5 commentaires
  • Les déplacements dans les couloirs ne sont pas simples à gérer, surtout avec de gros effectifs de classe et dans une grosse école de REP. 

    Je ne suis pas toujours assez exigeante sur la mise en rang de mes élèves, bien souvent parce que je sors un peu ric-rac de la classe lorsque je suis de service oops 

    Néanmoins, il est important de descendre rapidement et sans déranger les classes qui travaillent, surtout si comme dans mon école, il y a 2 services de récréation. 

    Le marcheur mystère ou comment réguler les déplacements dans les couloirs (enfin essayer)

    Voici ce que j'expérimente en ce moment: le marcheur mystère, je connaissais de nom mais ne m'étais jamais penchée sur le principe avant qu'Elaurys ne m'en parle sur Instagram. 

    Le principe est le suivant: les élèves se rangent et l'enseignant en choisit un (tirage au sort) qui sera le marcheur mystère (rebaptisé le MM par mes élèves tongue). Cet élève sera attentivement observé par l'enseignant. 

    S'il s'est bien comporté, il est alors possible de le récompenser. 

    Dans ma classe, je fonctionne en récompenses collectives qui seront l'objet d'un futur article. L'élève place donc 5 haricots dans un bocal. Ce bocal a 3 niveaux de récompenses, élaborées par mes élèves:

    1- une récréation plus longue 

    2- une séance libre d'Arts visuels

    3- une séance cinéma 

    Bien entendu, testant ce dispositif en fin d'année, mes actuels élèves n'ont aucune chance d'accéder au film et le savent mais nous avons doublé le nombre de haricots afin de tenter d'obtenir la première récompense avant les vacances. 

    Les élèves accrochent à ce dispositif que je renouvellerai dès la rentrée prochaine. 

    Voici mon affichage powerpoint modifiable (cliquez sur l'image) ou la version pdf:

     Le marcheur mystère ou comment réguler les déplacements dans les couloirs (enfin essayer) 

     

     

     


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique