• Nous voilà déjà en janvier! Deux premières périodes se sont écoulées, il est temps d'en dresser un premier bilan

    En ce qui concerne les outils que j'utilise, pas de gros réajustement à faire, la méthode Pilotis en phonologie et lecture convient bien à mes élèves. J'aime exploiter la partie lexique pour enrichir le vocabulaire déjà à leur actif et leur permettre de le réinvestir en production d'écrits.

    La méthode MHM en mathématiques basée sur beaucoup de manipulations se marie très bien avec le fonctionnement en centres autonomes et permet d'utiliser tous les ateliers que j'avais déjà fabriqués. 

    L'emploi du temps est un peu modifié en cette période car nos plages de phonologie deviennent des plages de littérature, avec des élèves toujours regroupés selon leurs besoins et leurs capacités de lecture. 

    A partir du mois de janvier, nous passons à un son par semaine au lieu de 2. La plupart des sons ayant déjà été travaillés lors des périodes précédentes, il s'agit bien souvent d'introduire la ou les autres graphies de sons déjà vus (par exemple le au ou eau pour faire le son o).

     

    Durant cette période 3 débutera également le cycle natation et étant donné qu'il faut compter le "temps incompressible" autour de la séance pure de barbotage (trajet, déshabillage, douche, re-douche, séchage, habillage, trajet) je ne ferai plus qu'un seul créneau d'EPS. 

    Avec mes collègues de CP dédoublés (pour rappel nous sommes 5), nous avions choisi de regrouper nos classes sur certains créneaux (EPS et QLM) afin de libérer l'une d'entre-nous à chaque période pour qu'elle soit Maitre + chez les CE1. 

    En effet, le passage aux CP dédoublés a supprimé le poste de M+ dont bénéficiait l'école et donc les élèves jusqu'alors (outre les effectifs plus chargés dans les autres classes...)

    Nous prenons donc sur ces temps, les élèves de 2 classes avec leurs enseignantes respectives et la moitié des élèves de la collègue M+ et identique avec les 2 autres classes. Cela permet de regrouper les élèves qui se retrouvent à 30 ponctuellement et doivent apprendre à échanger en grand groupe, réduire le niveau sonore... car les classes à 12 ne seront pas ce qu'ils connaîtront tout au long de leur scolarité, soyons réalistes!                                                                                                                                                                                                                                                                  Pour eux comme pour nous enseignantes, ces effectifs restreints autorisent une plus grande tolérance au bruit, les déplacements sont également grandement facilités car une classe flexible à 12 n'est pas la même chose qu'à 27! 

    Afin de permettre aux collègues de CE1 de bénéficier encore des services de l'une d'entre-nous, nous avons conservé notre créneau de QLM et avons décidé de placer un créneau jeux d'échecs. Il s'agit d'un projet de l'école lancé l'année dernière et destiné à permettre à tous les élèves de tous les niveaux d'apprendre à pratiquer ce jeu de réflexion et de logique avec des rencontres inter-écoles et le collège en finalité. 

    Voici donc l'emploi du temps de cette période à venir : 

    Emploi du temps période 3 et premier bilan du fonctionnement en CP dédoublé

     

    Sur mes créneaux de mathématiques, je ne fonctionne pas toujours en demi-classe car pour certaines activités de la méthode heuristique, se trouver à seulement 6 élèves n'est pas forcément pertinent, notamment lors de situations de découvertes où confronter tous les points de vue permet un réel échange de pratiques et d'expérience. 

    J'ai donc ajouté une plage de centres le vendredi après-midi car je trouve que les élèves n'accèdent pas suffisamment à leurs plans de travail et ne valident pas suffisamment leurs ceintures. Ils me l'ont eux-mêmes manifesté.

    Cela est dû je crois au rythme plus soutenu dans une classe à 12. 

    Mine de rien, les élèves sont constamment sollicités, nous en parlions avec mes collègues et c'est justement là l'avantage de ce dispositif privilégié: les élèves qui d'ordinaire dans une classe à effectif normal voire chargé parviennent à se faire oublier ne le peuvent pas en dispositif dédoublé. De même, les élèves qui travaillent rapidement et demandent "à être nourris" peuvent aussi avancer. 

    En somme, je trouve que ce dispositif tient ses promesses: les besoins de chaque élève sont plus vite identifiés, les élèves sont acteurs et actifs en permanence et ce de manière plus aisée que dans une classe plus chargée. 

    Evidemment, il en découle pour l'enseignant une impression de courir toute la journée - encore plus qu'avant je trouve pour ma part- mais avec le sentiment de pouvoir mieux aider chaque élève. 

    Si vous êtes également en dispositif dédoublé n'hésitez pas à me faire part de vos retours! 


    votre commentaire
  • Elle approche à grands pas, la reprise du chemin de l'école et avec elle arrivera très rapidement la fameuse réunion de rentrée avec les parents

    Ce premier rendez-vous avec les parents des élèves dont vous aurez la responsabilité toute l'année peut parfois être déterminant pour la suite de votre année.

    En effet, c'est le moment de rassurer les parents inquiets ou angoissés à l'idée de vous confier leurs enfants. 

    En début de carrière notamment, lorsque notre visage trahit notre jeune âge (profitez-en ça ne durera pas :-D) , il est assez fréquent d'entendre les plus téméraires des mamans demander avec un large sourire qui ne masque qu'à moitié leur anxiété  " C'est votre première année? "

    Alors si vous aussi de votre côté cette première rencontre vous inquiète un peu, voici quelques conseils pour mener la réunion sereinement: 

    1) Tout d'abord préparez et structurez votre discours, la prise de parole n'est pas toujours facile, entraînez-vous à ne pas parler trop vite "en prenant le TGV" comme disaient nos maîtresses à l'époque quand nous récitions nos poésies :)

    Une voix calme et posée ne trahira pas la pointe de stress qui vous tiraille.

    2) Dans votre plan de réunion, essayez de balayer toutes les informations importantes et utiles dont a besoin le parent averti et celui moins averti aussi mais qui y trouvera son compte tout de même! 

    C'est là mon astuce depuis 10 ans, ce que j'appelle la "trame magique de réunion", trame que m'avait donné ma formidable première directrice durant mon année de T1. 

    Le secret? Présenter point par point tous les aspects du fonctionnement de la classe en anticipant ainsi toutes les questions que pourraient poser les parents. 

    Jusqu'ici cela a toujours bien fonctionné pour moi, à la fin de ma présentation je n'ai quasiment aucune question.

    Voici donc cette trame qui pourra je l'espère vous aider à structurer votre réunion. 

    Je vous laisse le soin de la modifier et de l'adapter à votre classe, certains points concernent le CP mais tout est transposable à votre niveau d'enseignement! 

    La réunion de rentrée

     

     


    2 commentaires
  • Casse-tête incontournable de tout enseignant: la réalisation de l'emploi du temps idéal.

    Celui dans lequel il parviendra à caser (sans mauvais jeu de mots happy) toutes les matières en respectant leur quota hebdomadaire savamment calculé en fonction du temps de récréation...

    Bref, autant ne pas se le cacher, pondre un emploi du temps relève de la haute voltige

    Et cerise sur le pudding, ce tableau plein de cases sera fort probablement amené à être modifié plus d'une fois au cours de l'année voire de la période pour cause de cycle piscine, créneau gymnase, intervenant d'anglais et autres petites réjouissances ! 

    Alors, pour réaliser son emploi du temps, il faut :

    1) s'armer de patience (et éventuellement de chocolats)

    2) avoir les quotas horaires à portée de main 

    3) commencer par caser les temps "fixes" comme par exemple les décloisonnements avec les collègues, les créneaux gymnase si on les connaît...

    Voici un petit tableau qui peut être utile et qui propose le taux horaire avec les récréations imputées: 

    Emploi du temps

     

    Et voici mon emploi du temps (provisoire en attendant des ajustements) pour la Période 1 avec mes CP:

    Emploi du temps et fonctionnement des centres

    Pour les décloisonnements, comme nous serons 5 classes de CP dédoublés, mes collègues et moi avons choisi de nous regrouper sur certains créneaux: l'EPS tout d'abord car le sport à 11 ne présente pas grand intérêt, notamment pour les jeux collectifs. Nous décloisonnerons 45 min en phonologie/lecture lors de la découverte d'un nouveau son. Nous travaillerons alors par groupes de besoins afin de cibler au mieux les difficultés des élèves et de permettre aux bons élèves d'avancer sans frein.

    Nous avons également choisi de décloisonner sur un créneau de Questionner le monde, nous devons encore organiser les modalités de ce décloisonnement. 

    Le CP dédoublé est une nouvelle aventure dont je vous reparlerai prochainement!

    Concernant les centres, ma classe de 11 élèves aura le même fonctionnement que celle de 27 l'an dernier, elle sera coupée en 2 sur certains créneaux: groupe A et groupe B, deux groupes hétérogènes. Pendant que l'un travaillera avec moi en dirigé dans le U de 6 places se trouvant face au tableau, le second groupe sera en centres d'apprentissage autonomes et chaque élève réalisera les activités correspondant à la ceinture de compétence qu'il est en train de passer. Pour cela, il se déplacera avec son plan de travail.

    Je place leurs plans de travail dans une pochette plastique avec français d'un côté, mathématiques de l'autre.

    La seule "contrainte" dans un premier temps sera que lorsque je ferai français, ils réaliseront la ceinture de français et lorsque je ferai maths, la ceinture de maths. Cela me permet de m'assurer que tous les élèves réalisent des centres dans les 2 domaines pour éviter un trop gros décalage dans le passage des ceintures: par exemple un élève qui serait ceinture blanche de mathématiques (première ceinture de l'année) mais déjà ceinture orange de français (4ème ceinture).  

    Espérant vous avoir éclairé, je vous rappelle qu'aucun emploi du temps ou fonctionnement n'est idéal et qu'il faut souvent essayer pour trouver ce qui conviendra le mieux à nos élèves et à nos pratiques! 

     

     


    14 commentaires
  • J'ai découvert cette année l'application Klassroom et j'ai été conquise.

    Il s'agit d'une application très simple d'utilisation: l'enseignant crée sa classe et invite les parents d'élèves à la rejoindre en s'inscrivant.

    L'enseignant peut installer l'application gratuitement et la gérer directement depuis son smartphone.

    Pour les parents, c'est gratuit en accédant à l'interface en ligne, en passant par un navigateur de recherche tel que Google par exemple. Une application existe également et est payante mais dans certaines communes, la mairie peut en financer l'achat s'il s'agit d'une utilisation par une équipe entière par exemple.

    Il est à noter que les numéros de téléphone et adresses mails ne sont pas affichés. 

    Klassroom ou la relation école-parents magique

    Que permet Klassroom concrètement ? 

    - une liaison instantanée avec les parents (information urgente, retard du car pour le retour de la sortie, besoin de matériel ou de parents accompagnateurs...) Klassroom permet un gain de temps précieux ! L'application propose également une option "signature" pour s'assurer que les parents ont pris connaissance de l'information et également d'une fonction "rappel" pour signifier aux parents qu'ils n'ont pas lu une info.

    Les parents peuvent également de leur côté vous indiquer un retard, une absence ou toute autre demande.

    - un cahier de vie interactif: en maternelle, le cahier de vie permet aux parents de découvrir des moments de la vie scolaire de leur enfant. En élémentaire, bien souvent, cet outil disparaît, de même que les parents n'entrent plus dans l'enceinte de l'école déposer leurs enfants. Le lien école-famille pourtant si précieux s'étiole alors parfois. Grâce à Klassroom, il est possible de partager les temps forts de la journée, de la sortie, d'une visite, d'une rencontre sportive...

    Cet échange instantané encourage le soir un véritable échange en famille, lors duquel les élèves pourront raconter à leurs parents ce qu'ils ont fait en s'appuyant sur les photographies postées par l'enseignant.

    - une communication facilitée: Klassroom propose aux parents lors de leur inscription de choisir la langue dans laquelle sera présentée l'application. Pour de nombreux parents d'origine étrangère, la langue française représente un frein qui les empêche de venir nous parler, ce qui contribue à sacraliser l'école. 

    Sur Klassroom, les parents peuvent réagir aux photos avec un smiley, mettre un "j'aime" et peuvent également contacter l'enseignant en privé.

     

    J'ai une classe de 27 CP en REP, j'ai démarré le 2 avril et j'ai eu 19 inscriptions dont celles de parents qui ne venaient que très rarement voire jamais me voir au portail. 

    Je suis ravie de cette expérience car j'ai des retours de la part des parents qui me disent se sentir davantage impliqués dans la vie de leur enfant à l'école.

    L'année prochaine je démarrerai dès le début de l'année, en présentant cet outil à la réunion de rentrée. Je compte commander des cahiers de liaison plus fins et souhaite donc obtenir l'adhésion idéalement de tous les parents. Au-delà du côté pratique, réduire les photocopies sera aussi un éco-geste pour la planète!

     - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

    Mise à jour nouveautés pour la rentrée !! 

    Comme vous le savez si vous me suivez sur Instagram, j'ai eu la chance d'être invitée par Klassroom mardi 10 juillet à la Station F à Paris. Au cours de cette journée, toute l'équipe de Klassroom nous a présenté les futures nouvelles fonctionnalités de l'application yes

    Tout d'abord, un point très important qui avait été soulevé par de nombreux enseignants: la gratuitéTous les parents pourront désormais installer l'application mobile et accéder à la dernière publication mise en ligne par l'enseignant. Les notifications apparaîtront comme pour toute autre application mobile.

    En revanche, les publications antérieures ne seront consultables que sur la version web (toujours gratuitement).

    Même si nous, les enseignants sommes gourmands et aimerions une version totalement gratuite, je trouve qu'il est important de saluer l'effort fait par la Team Klassroom et l'écoute dont elle fait preuve! 

    Passons maintenant aux nouvelles fonctions:

    •  la fonction cahier de textes (ou agenda): un espace réservé à la publication des devoirs avec possibilité de joindre plusieurs documents. Bien pratique quand le petit Junior a laissé son cahier de poésies à l'école !
    • la to-do-list : elle permettra à l'enseignant de créer une liste pratique pour les parents qu'ils pourront cocher au fur et à mesure (matériel manquant, affaires de piscine, affaires pour une sortie...)
    • la fonction sondage: très utile pour recueillir rapidement la tranche horaire qui convient mieux aux parents pour le spectacle, les livrets...
    • la modération des commentaires sera possible, au choix de l'enseignant
    • une limite dans le nombre de questions posées par les parents pourra être fixée
    • les classes pourront être archivées plutôt que de les supprimer en fin d'année scolaire

    Le fil d'actualité sera plus ergonomique avec un accès direct aux photos et vidéos.

    Les parents qui ne sont pas encore inscrits recevront également un mail les informant d'une nouvelle publication sur Klassroom et leur proposant de s'inscrire. Cette fonctionnalité pourra bien entendu être désactivée par les parents si vraiment ils ne souhaitent pas s'inscrire.

     

     

    D'autres nouveautés sont encore à venir, je vous en reparlerai plus tard :) 

     

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique